Avantages pour la communauté

La communauté est l’autre participant, représenté par ceux qui soutiennent la(les) victime(s) et le(les) auteur(s), d’autres personnes qui ont pu être touchées (telles que des témoins ou des parents) et par des facilitateurs, formés à participer à des processus de JR.

La participation des membres de la communauté à des processus de JR augmente le capital social de notre société et promeut des processus sociaux plus pacifiques où la réparation est favorisée par rapport à la punition.

La participation des membres de la communauté à des processus de JR augmente le capital social de notre société et promeut des processus sociaux plus pacifiques où la réparation est favorisée par rapport à la punition. Pour les auteurs, c’est souvent très encourageant de réaliser qu’il y a des personnes qui ne se bornent pas à les condamner mais qui sont intéressées à les soutenir dans un processus de changement et de réintégration. Les processus restauratifs peuvent ainsi offrir une contribution importante à la réintégration – et une réintégration réussie demande la collaboration et l’implication de la communauté. S’ils sont bien organisés et bien appliqués, de tels processus peuvent diminuer le besoin d’interventions d’organismes officiels et permettre aux membres de la communauté d’être les acteurs de processus démocratiques.

Selon Braithwaite (2007), la JR offre aux individus des possibilités fantastiques de participer à des processus démocratiques au sein de leur communauté. De nos jours, la plupart des citoyens ne sont pas désireux de prendre part à des réunions publiques. Néanmoins, si on leur demande de fonctionner comme soutien d’une victime ou d’un auteur au cours d’une rencontre de JR, la plupart des citoyens choisissent de participer, considérant que c’est un honneur que d’aider quelqu’un en difficulté.